Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2010

Carissimi: traductions de Jephté

L'histoire de Jepthé est scabreuse et on ne peut qu'applaudir à l'initiative d'André Pouchet de nous proposer une traduction des passages chantés par le choeur.  Outre la traduction mot à mot, où j'ai retrouvé avec une pointe de nostagie les 'génitifs' et 'ablatifs' de mes lointaines humanités, il nous propose également une version littéraire plus académique et une autre dite 'libre', pleine de saveur et de fureur, et qui dépoussière complètement l'antique texte du Livre des Juges.

Voici cette traduction dans une présentation (une mise en scène ?) qui vous permettra d'apprécier chacune des versions. Il suffit, pour chacun des choeurs, de cliquer sur les liens de couleur pour afficher ou cacher la traduction correspondante... Vous avez compris que chaque couleur est associée à une type de traduction. Moi, je parierai sur le rouge! ...

Transivit ergo

Transivit ergo Jephte
ad filios Ammon,
ut in spiritu forti
et in virtute Domini
pugnaret contra eos.

Cacher/Afficher la traduction  Mot à mot   libre    littéraire

 

Fugite

Fugite,
cedite,
impii,
corruite,
et in furore gladii
dissipamini.

Cacher/Afficher la traduction  Mot à mot   libre    littéraire

 

Cantemus

Cantemus omnes
Domino,
Laudemus
belli principem
qui dedit nobis gloriam
et Israel victoriam.

Cacher/Afficher la traduction  Mot à mot   libre    littéraire

 

Abiit ergo

Abiit ergo
in montes
filia Jephte,
et plorabat
cum sodalibus
virginitatem suam
dicens:

Cacher/Afficher la traduction  Mot à mot   libre    littéraire

 

Plorate

Plorate,
filii Israel,
plorate,
omnes virgines,
et filiam Jephte unigenitam
in carmine doloris
lamentamini.

Cacher/Afficher la traduction  Mot à mot   libre    littéraire


merci, André, pour ces traductions tout à la fois académiques et pour le moins savoureuses !

1755718257.png Télécharger et imprimer le document original

08/09/2010

Vous aimerez... Jacques Brel raconte Pierre et le Loup

Pour apprendre et aimer la musique, quoi de mieux que de faire appel à un grand artiste, Jacques Brel.

Voici une petite pièce, inspirée du chef d'oeuvre de Prokofiev, 'Pierre et le Loup', qui ravira petits et grands... Vous y découvrirez un Brel étonnament pédagogue apprenant aux enfants à reconnaître chaque instrument utilisé dans le morceau.

Pour écouter et/ou télécharger le fichier, cliquer ici

03/09/2010

Vous aimerez...Le Requiem, de Campra

Le coeur de notre programme 2011 sera consacré au Requiem d'André Campra. Voici la présentation qu'en fait Le Choeur du Pays d'Etampes dans sa note du 18 mai 2008:

...Le lumineux Requiem d’André CAMPRA, un véritable chef-d’œuvre de la musique sacrée du baroque français.

CAMPRA est fidèle comme Jean GILLES, auteur de l’autre grand Requiem du baroque français, à l’atmosphère de religiosité de l’époque. Il délaisse le « Dies irae » (jour de colère) d’un moyen âge tourmenté, pour se laisser imprégner du seul esprit de l’antique requiem de la liturgie primitive. « Requiem aeternam dona eis » (donne leur le repos éternel) ; « Et lux perpetua luceat eis » (et faites luire pour eux la lumière sans déclin) ; ce sont les deux leitmotivs complémentaires qui, repris à l’envie par l’Introit (sur une base grégorienne), le Graduel et la communion, forment la permanente arcature de toute la construction.
La pudeur dans l’expression, l’harmonieux équilibre dans le développement. Et voilà, croyons-nous, le secret qui permet à  cette œuvre, décidément peu commune, ayant saisi l’auditeur dès les premières mesures, de le conduire sans lassitude, à ces hauts lieux de l’émotion auxquels peuvent seules atteindre les œuvres que le génie a touché.

Ecoutez le morceau suivant, dans une interprétation du MONTEVERDI CHOIR dirigé par JOHN ELIOT GARDINER, et vous comprendrez pourquoi on parle de cette musique comme un des hauts lieux de l'émotion...